MEF/DNCF : Tenue à Conakry des travaux de la première Conférence Annuelle des Contrôleurs Financiers de Guinée.

95

Sous l’égide du Ministère de l’Economie et des Finances, et à l’initiative de la Direction Nationale du Contrôle Financier, la capitale guinéenne a accueilli, les 6 et 7 mai 2024, les travaux de la première Conférence Annuelle des Contrôleurs Financiers de Guinée.

Ce grand événement a mobilisé pendant deux (2) jours, 250 contrôleurs financiers du pays venus échanger et débattre avec une kyrielle d’experts, de hauts cadres et de personnes ressources des milieux académiques autour des thématiques majeures. Répartis en 6 panels, les participants ont été éclairés notamment sur la rétrospective de la fonction de contrôle financier depuis 1998 en Guinée, le bilan de l’exercice du contrôle financier sur les deux dernières années ; des rôles et responsabilités du contrôleur financier dans le contexte actuel de qualification de la dépense publique.

En lançant formellement les travaux de cette première conférence, le Ministre de l’Économie et des Finances, qui fait de la transparence dans la gestion des deniers publics et de l’efficacité de la dépense publique sa priorité, avait interpellé les participants, sur leurs missions essentielles. Mourana Soumah avait précisé que ‘’Le Contrôleur financier est chargé d’assurer le contrôle à priori et à postiori des dépenses publiques de l’Etat et certains de ses démembrements. La mission de contrôle financier doit donc s’exercer de façon indépendante, en appliquant les dispositions légales et réglementaires qui entre autres, définissent les pièces requises par nature d’opération de dépenses soumises à leur appréciation pour validation ou rejet motivé’’ insistait, le Ministre Mourana Soumah.

Conscient des atouts et des faiblesses par rapport au cadre légal et institutionnel, à la qualité des ressources humaines, le Ministre de l’Économie et des Finances mettra en exergue, l’impérieuse nécessité de travailler à l’appropriation et à la vulgarisation des textes pour mieux appréhender les contours et enjeux de la gestion des dépenses publiques en se fondant sur les techniques modernes d’analyse et d’évaluation des risques budgétaires : « Vous devez profiterez de la conférence pour identifier les faiblesses et proposer les améliorations et les adaptations requises. Votre conférence devra réfléchir sur l’impact de la Direction Nationale du contrôle financier dans la préparation des analyses et des propositions nouvelles susceptibles d’être incorporées dans le rapport d’exécution budgétaire dont la cohérence avec les comptes de gestion garantit une qualité de reddition auprès de l’Assemblée Nationale pour les lois et règlements et la Cour des comptes pour les comptes de gestion. » avait indiqué a l’ouverture des travaux, le Ministre Mourana Soumah.

Saisissant l’occasion, le Représentant du Premier Ministre, Chef de Gouvernement, Amadou Oury Bah a salué l’initiative qui participe du renforcement et de la consolidation de la transparence et de la bonne gouvernance des politiques publiques. Mohamed Lamine Sy Savane est longuement revenu sur l’importance du contrôle financier et de la nécessité de réfléchir au renforcement du dispositif du contrôle interne conformément aux orientations programmatiques du Programme de Référence Intérimaire (PRI).

L’émissaire du Premier Ministre, BAH OURY, indiquera que les textes indiquent clairement, le rôle et la place de ces acteurs clefs, dans la régularisation et la conformité des dépenses publiques en Guinée : « Votre position dans la chaine d’exécution du budget de l’Etat fait de vous des garants de la soutenabilité budgétaire, de la crédibilité des finances publiques et de la qualité du service public. Pour réussir cette mission courageuse et noble dans l’intérêt exclusif de toute la population guinéenne, vous devez faire d’énormes sacrifices pour résister à toute tentation de corruption. Aussi, vous devez pleinement assurer votre rôle de conseiller auprès de vos ordonnateurs en les aidant à exécuter leurs budgets respectifs dans le strict respect de la loi. Ce rôle de conseil ne sera utile et profitable que lorsque vous assumez correctement vos fonctions. C’est à ce prix que vous pouvez contribuer de manière efficace au progrès et au développement de notre cher pays. » avait confié, Mohamed Lamine Sy Savane.

Les enjeux énoncés, le décors planté, les participants grâce aux éclairages des modérateurs et panelistes de qualité échangerons sur les thématiques évoquées, ci haut. Des sessions de remise à niveau, ponctuées d’échanges et de partages en panels pour l’appropriation et la vulgarisation des lois, code, manuels et autres arrêtés qui balisent les activités inhérentes au contrôle financier.

Les idées forces qui ont germées de ces deux jours de conférence ont été synthétisées en recommandations fortes présentées à la séance de clôture par le Directeur National du Contrôle Financier.  Mdou Gando Bah, avait profité de l’occasion, pour remercier le Ministre Mourana Soumah et son Cabinet, pour les appuis constants et l’accompagnement de tout instant, dont bénéficie sa Direction, dans la mise en œuvre de son plan d’action.

Au titre de ces recommandations, les participants suggèrent, entre autres : « de poursuivre le renforcement des capacités des contrôleurs financiers sur d’autres thématiques comme le contrôle des dépenses d’investissement et la soutenabilité budgétaire, de renforcer les capacités du personnel de l’unité d’audit, d’user de la pédagogie pour le respect de l’orthodoxie financière afin d’atteindre les objectifs assignés à la mission du contrôle financier, de meubler les postes vacants et régulariser la situation des contrôleurs financiers nommés par décision et par notes de service, de faire en sorte que les interventions des contrôleurs financiers dans le volet recette soient précisées et détaillées dans les textes, de mettre en place un cadre de référence de contrôle interne à l’image d’autres pays, de vulgariser tous les textes législatifs et réglementaires en matière de finance publique aux acteurs financiers, de mettre en place de manière effective le conseil d’administration dans les établissements publics à caractère administratif, de mettre en place un dispositif de collaboration entre l’agence nationale de lutte contre la corruption et la promotion de la bonne gouvernance et la direction nationale de contrôle financier, de sensibiliser l’ensemble des intervenants sur la chaîne dépense y compris les ordonnateurs sur le rôle des contrôleurs financiers, de pérenniser l’organisation de telle conférence annuelle et inviter d’autres directions à y imiter, de renforcer la bonne collaboration entre la direction nationale de contrôle financier et les autres directions techniques pour la poursuite des réformes, de délocaliser la prochaine conférence annuelle à l’intérieur du pays et faire participer les ordonnateurs, d’appuyer les contrôleurs financiers à avoir une certaine indépendance en améliorant leurs conditions de travail à travers l’octroi d’un budget de fonctionnement » affirmera au podium de la Conférence, le directeur Rapporteur,  Mamadou Gando Bah.

Intervenant, au nom du Ministre de l’Économie et des Finances, le Secrétaire Général du MEF s’est de la bonne tenue de cette conférence et surtout, du nombre et de la qualité des participants. Elhadj Abdoulaye Touré a transmis les félicitations du Ministre Mourana Soumah aux participants et aux organisateurs. Il a exhorté les uns et les autres, à mettre en pratique, les enseignements reçus pour qualifier la dépense publique. « On parle de refondation. Si on parle de refondation dans le domaine des finances publiques, vous constituez un des soldats pour la réforme des finances publiques pour le respect des textes réglementaires. »

Enfin, le Secrétaire Général du MEF a promis, au nom de l’autorité, l’engagement du Département à œuvrer à la matérialisation des recommandations issues de cette première conférence annuelle des contrôleurs financiers de Guinée.

Synthèse : Service Communication, Relations Publiques MEF

Article précédentMEF/ Audience : le Secrétaire Permanent de l’OHADA reçu par le Ministre de l’Economie et des Finances.  
Article suivantL’Ambassadrice de l’Union Européenne en Guinée et son staff confèrent avec le Ministre de l’Économie et des Finances, Mourana Soumah.