MEF/ Audience : le Secrétaire Permanent de l’OHADA reçu par le Ministre de l’Economie et des Finances.  

64

En visite à Conakry, le Secrétaire Permanent de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) et sa suite ont été reçus le lundi 6 mai 2024 par le Ministre de l’Economie et des Finances en présence de ses proches collaborateurs. Le Patron de l’OHADA, Pr Mayatta N’Diaye M’Baye a été introduit au cours de cette audience, par le Chef de Cabinet du MEF, Morlaye Soumah et le Responsable de l’Unité de Partenariat Public Privé, Dian Bah.

Une occasion le Secrétaire Permanent de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) de féliciter le Ministre Mourana Soumah pour sa nomination, au poste de Chef de Département de l’Economie et des Finances, avant de le remercier pour l’accueil et sa disponibilité, en dépit de son agenda assez chargé.

En déclinant l’objet de sa visite, Pr Mayatta N’Diaye M’Baye a rappelé que l’OHADA : « C’est une institution qui revendique, 31 ans de vie, faite d’actions et de réalisations au service du droit des affaires ; un droit adapté pour assurer la sécurité et le développement économique des Etats membres, et qui contribue à l’amélioration des ressources tout en concourant au bien-être social. »

Le Patron de l’OHADA a souligné et salué le rôle de la Guinée depuis son adhésion au sein de l’institution. « Nous travaillons aux cotes des Etats à accompagner les politiques publiques, en renforçant la transparence, la bonne gouvernance dans la gestion des ressources. » affirmera, Pr Mayatta N’Diaye M’Baye. Pour jouer pleinement son rôle, l’OHADA a besoin de la soutenabilité financière qui passe par le payement régulier des contributions (cotisations) des 17 pays membres dont la Guinée.

Le Secrétaire Permanent de l’OHADA a sollicité par ailleurs, l’accompagnement institutionnel et financier de la Guinée pour l’organisation par l’OHADA, du Congrès international sur le climat des affaires en Afrique. « Un grand événement pour mieux prendre en compte, les avantages comparatifs et opportunités d’affaires afin d’améliorer la notation des économies africaines à partir des indicateurs propres à l’Afrique. » indiquera, Pr M’baye.

Le Ministre Mourana Soumah a été aussi sollicité pour prendre part, à la prochaine réunion spéciale du conseils des Ministres des Finances de l’OHADA afin de trouver des initiatives et mécanismes de financements innovants en appui à l’Institution.  En réponse à cet éclairage et aux sollicitations, le Ministre de l’Economie et des Finances s’est réjoui de cette visite et mis en exergue l’importance de l’espace OHADA qui s’emploie à harmoniser le droit des affaires pour favoriser les activités, nourrir la croissance qui booste le développement. L’OHADA garantie un cadre propice aux affaires, à la formalisation des entreprises qui créent des emplois, payent des impôts et favorisent le doing business

Le Ministre Mourana Soumah a marqué son accord : « pour travailler à la soutenabilité financière de l’OHADA. Les Hautes Autorités du pays qui tiennent au repositionnement de la Guinée veilleront au règlement des arriérés vis-à-vis de l’OHADA. »

Enfin, le Ministre Mourana Soumah a également salué l’esprit qui sou tend l’organisation de la Conférence de l’OHADA sur le climat des affaires : « Nous devons corriger les défaillances sur les notations des pays africains. Nous avons des atouts à faire prévaloir à l’image du Méga Projet Simandou en Guinée. Rien que les retombées attendues de ce projet, devraient faire changer la notation Guinée. » soutiendra, le Ministre de l’Economie et des Finances.

Quant à la Réunion annoncée du Conseil des Ministres de l’OHADA, le Chef de département de l’Economie et des Finances a salué l’initiative, tout en suggérant de dégager des ‘’affectations OHADA dans les budgets nationaux’’ comme perspective de financements innovants, en appui à l’OHADA.

Service Communication, Relations Publiques MEF.

Article précédentMEF/DETTE : Publication de l’arrêté portant modalités de collecte et de publication des données de la dette publique.
Article suivantMEF/DNCF : Tenue à Conakry des travaux de la première Conférence Annuelle des Contrôleurs Financiers de Guinée.