Premier grand oral réussi du tout nouveau Ministre Mourana Soumah face aux Conseillers du CNT réunis à l’hémicycle pour l’autorisation de ratification de 2 accords de prêt en faveur de la Guinée.

210

C’est avec maitrise, assurance et sérénité que le Ministre, Mourana SOUMAH a passé avec brio, son « premier oral » devant les conseillers, du réunis en plénière, ce mardi 26 mars 2024, au palais du peuple, sous la présidence effective de l’honorable Dr. Dansa Kourouma.

Mourana Soumah et quelques-uns de ses collègues, membres du Gouvernement, étaient venus, solliciter le vote de 2 importants accords de prêts qui impacteront les mois et années à venir, le quotidien des Guinéens. En effet, le premier Accord de Prêt porte sur le  financement de la mise en œuvre du Programme intitulé la  «West Arica Digital Intégration Program», signé le 14 décembre 2023 entre le Groupe de la Banque mondiale à travers son guiche de l’International Développement Association (IDA). Le prêt couvre une enveloppe de soixante millions de dollars américains (60 000 000 USD).

Quant au second Accord de prêt,  il est dédié au financement du Projet d’Approvisionnement en Eau Potable et d’Assainissement en Milieu Rural, dans les Régions de la Moyenne et Haute Guinée, signés le 9 novembre 2023.Un projet vital qui  va fournir un accès durable à l’eau potable pour environ 915.000 personnes ainsi qu’un accès sécurisé à l’assainissement pour environ 1.000 ménages, vivant dans les zones rurales des régions de la Haute et de la Moyenne Guinée, d’ici 2029.

En homme au fait des dossiers, Mourana SOUMAH a apporté de solides argumentaires techniques et opérationnels aux Conseillers en éclairant leur lanterne sur l’importance et les retombées socio-économiques de ces projets. « Ces 2 prêts obtenus à des conditions confessionnelles très douces et favorables, ne pèseront pas sur le budget de l’État en terme d’endettement. Ils nous aideront plutôt à faire face au financement des secteurs vitaux de notre économie. Le projet WARDIP, au-delà de l’amélioration du débit d’internet va renforcer et promouvoir l’économie numérique avec ses outils de mobile money, permettant de réduire la fracture numérique, en offrant des services aux populations enclavées, en terme de transactions monétaires. Toutes choses qui va booster les échanges. » indiquera, le Ministre de l’Économie et des Finances pour convaincre les conseillers sur la pertinence du projet.

Mourana SOUMAH très à l’aise, reviendra aussi sur l’importance du second accord de prêt signé avec la Banque Islamique de Développement portant sur l’accès à l’eau potable et à l’assainissement pour les populations de la Moyenne et de la Haute Guinée.  » Ce projet est capital, parce qu’il adresse les problèmes d’accès à l’eau potable et à l’assainissement pour une frange importante de nos populations vivant dans les zones moins touchées par les projets d envergures, tous urbains. L’eau potable est vitale pour nos concitoyens des zones rurales et surtout l’assainissement et la salubrité dans ces localités oubliées. Le Chef de l’État, le Général Mamadi Doumbouya, nous a instruit de s’occuper de tous les Guinéens, où qu’ils soient. Ce projet qu’il a décroché lors de son récent séjour en Arabie Saoudite, s’inscrit dans ce cadre … nous ferons tout pour la mise en œuvre rapide et efficace de ce projet. » affirmera le Ministre Mourana Soumah.

Le Chef du département de l’Économie et des Finances rassura également les conseillers quant aux dispositions idoines prises par son département afin de lever les obstacles et autres goulots d’étranglements qui plombent souvent le taux d’absorption des ressources allouées à ces projets.  Des préoccupations soulevées par les conseillers quant au faible taux d’exécution des accords de prêts ratifiés par le CNT, ces derniers temps.

Des éclairages à main levée, qui ont suffisamment édifié les conseillers présents. Mourana Soumah les a, en définitive exhorté, à accorder leur vote de confiance pour l’autorisation de ratification des 2 accords. Ce qui fut fait, dans une atmosphère de convivialité et de bonne humeur à l’hémicycle.

A titre de rappel, voici quelques conditionnalités de la mise à disposition du prêt du WARDIP.

✓ Le taux d’intérêt est de 0% ;
✓ La durée du remboursement est de 49 ans y compris la période de grâce de 10 ans;
✓ Le taux commission d’engagement est de 0,5% ;
✓ La Modalité de paiement est semestrielle ;
✓ Les dates de paiement sont : le 15 février et le 15 aout ;
✓ La date de clôture du prêt est le 29 décembre 2028’’, a-t-il souligné, le rapporteur de la commission.
Rappelons que ce programme régional concerne dans sa phase pilote, quatre (4) pays, à savoir : la Guinée, la Guinée-Bissau, la Mauritanie et la Gambie. ‘’Son objectif principal est d’accroitre l’accès et l’utilisation du haut débit à l’échelle régionale Ouest Africaine, notamment dans les pays ou Etats bénéficiaires du programme au sein de cette région ou sous-région, et in fine, de promouvoir l’intégration d’un marché numérique unique en Afrique de l’Ouest’’, a-t-il ajouté.

En ce qui concerne le second accord, relatif au financement du Projet d’Approvisionnement en Eau Potable et d’Assainissement en Milieu Rural, dans les Régions de la Moyenne et Haute Guinée, Mohamed Lamine Kaba, 2ème rapporteur de la même commission, a relevé que ‘’Ce projet a cinq (5) composantes. En ce qui concerne la Composante A relatif au Développement des infrastructures rurales d’eau et d’assainissement pour 35,11 millions de dollars. Cette composante sera financée à 89 % par la BID et à 11 % par le Gouvernement guinéen. Elle comprend les activités suivantes :

• La construction de 90 systèmes d’Alimentation en Eau Potable (AEP) ; Ce système d’AEP comprend :

✓ un forage dont le débit exploitable est supérieur ou égal à 5 mètres cubes par heure ;
✓ une station de pompage (solaire ou hybride) dont le débit correspond à celui du forage ;
✓ un château d’eau d’une capacité minimale de 50 mètres cubes ;
✓ un réseau de canalisations de 3 à 5 km desservant une population totale d’au moins 1.000 à 2 .000 habitants. Des bornes fontaines avec au moins 2 robinets doivent être placées stratégiquement dans toute la zone, à raison d’une borne- fontaine pour 600 habitants.

• La réalisation de 500 forages positifs équipés de pompe manuelle de marque Kardia ou Vergnet. Les forages auront une profondeur d’environ 80 mètres et seront considérés comme positifs si le débit d’eau est supérieur à 700 litres par heure et si la teneur en fer ne dépasse pas 0,3 mg/l ; La réhabilitation de 750 forages équipés de pompes manuelles qui ont plus de 20 ans.

• La construction de 1 000 latrines familiales et de 400 latrines publiques. Pour les latrines publiques, il s’agira de blocs de latrines de 2 à 3 cabines en parpaings de 15 cm, avec des dalles San Plat reposant sur des fosses circulaires. Les cabines seront couvertes de tôle et équipées de portes d’accès. Pour promouvoir l’utilisation des latrines familiales et réduire la défécation à l’air libre, une approche d’assainissement total pilotée par la communauté (ATPC) sera mise en œuvre. Il convient de noter que les 1.000 latrines familiales sont destinées aux ménages pauvres qui ont déjà creusé les fosses, et le projet leur fournira gratuitement des dalles SAN PLAT pour couvrir les fosses’’, conclura-t-il.

Service Communication, Relations Publiques MEF

Article précédentDémarrage formel des travaux d’une mission de haut niveau, des experts du Groupe de la Banque Mondiale en charge du suivi macro-économique du Dossier Guinée.
Article suivantMEF/DNIP : Bouclage des séances techniques de la Pré revue des portefeuilles en prélude à la Revue Globale des Projets et Programmes sur Financement Extérieur.