Le Ministre de l’Economie et des Finances co-préside, les travaux de la 10ème session du Comité de Pilotage et de Suivi du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D)

100

La 10ème session du comité de pilotage et de suivi du Contrat de désendettement et de développement (C2D) s’est tenue, le mercredi 15 mai 2024, dans les locaux du Ministère de l’Économie et des Finances. Elle réunissait les représentants des départements ministériels bénéficiaires et des institutions partenaires tel que l’ambassade de France, l’Alliance Française de Développement. Cette session a permis de faire le point sur les avancées et les défis de ce programme de réduction de la dette en faveur de la Guinée.

Le Ministre de l’Économie et des Finances, Mourana SOUMAH co-président avec l’ambassadeur de France, Marc Fontbaustier, les Ministres de l’enseignement technique, de la Santé, de la Culture, de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation, de la Pêche et de l’Economie maritime, de l’Agriculture… n’ont pas manqué cette session pour évoquer le niveau d’exécution de certains projets et faire des plaidoiries.

Le Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) est un mécanisme mis en place par les institutions financières internationales pour aider les pays très endettés à réduire leur dette extérieure et à financer des projets de développement. Il permet ainsi de réorienter les ressources financières vers des secteurs prioritaires tels que l’éducation, la santé, les infrastructures…

Lors de cette session, les représentants des départements ministériels bénéficiaires ont présenté les progrès réalisés dans la mise en œuvre des projets financés par le C2D. De nombreuses initiatives ont été mises en place pour améliorer les conditions de vie des populations, notamment dans les domaines de l’éducation et de la santé. Les infrastructures ont également été développées, avec la construction de routes, d’écoles, d’hôpitaux.

Cependant, des défis persistent. Les départements ministériels bénéficiaires font face à des contraintes budgétaires et à des difficultés dans la mobilisation des ressources. De plus, certains projets rencontrent des retards dans leur réalisation en raison quelquefois de problèmes logistiques.

Les institutions partenaires à l’Ambassade de France et l’Agence Française de Développement (AFD) ont réaffirmé leur engagement envers les ministères bénéficiaires du C2D et ont promis d’intensifier leur soutien. Elles ont souligné l’importance de la bonne gouvernance et de la transparence dans la gestion des ressources allouées. Des recommandations ont été formulées pour renforcer les mécanismes de suivi et d’évaluation des projets, afin d’assurer leur efficacité et leur impact sur le développement de la Guinée.

Cette 10ème session du comité de pilotage et de suivi du C2D a donc été l’occasion de dresser un bilan positif tout en identifiant les défis à relever. Le Ministère de l’Économie et des Finances Mourana SOUMAH, et les institutions partenaires continueront de travailler ensemble pour assurer le succès de ce programme de réduction de la dette et favoriser le développement durable de la Guinée.

Service, Communication Relations Publiques MEF 

Article précédentUne forte délégation du Patronat guinéen unifié reçue par le Ministre de l’Economie et des Finances
Article suivantMEF : Démarrage du passage (au compte du programme de suivi rapproché des activités) des Directions et Services du Ministère de l’Economie et des Finances