MEF/ CNT : le Ministre Mourana Soumah présent au CNT pour défendre l’accord de ratification des Accords de financement de trois (3) projets d’investissements publics.

62

Le Ministre Mourana SOUMAH a pris une part active aux travaux du CNT, le 8 juillet 2024 consacré à l’examen pour adoption d’accord de ratification d’un paquet de projet d’investissements publics appuyés par les Partenaires Publics et Privés du pays. Il s’agit entre autres, du Projet d’Appui au Développement Agropastoral, à la Digitalisation et à l’Accès aux Marchés en Guinée (PADAMAG), du Projet d’Amélioration de l’Accès à l’Electricité en Guinée (PAAEG) et du Projet de construction de l’Hôpital Mère et Enfant à Conakry. Pour le Ministre Mourana Soumah, ces projets sont ‘’d’importance capitale pour le développement et le bien-être de la population guinéenne. »

Rappelons que le Projet PADAMAG vise à soutenir le développement agropastoral en République de Guinée, à promouvoir la digitalisation dans ce secteur crucial et à améliorer l’accès aux marchés pour les producteurs. Il pourrait contribuer à augmenter la productivité agricole, à réduire la pauvreté rurale, à créer des emplois et à renforcer la sécurité alimentaire du pays.

Quant au Projet PAAEG, il contribue à l’amélioration de l’accès à l’électricité pour stimuler le développement économique, soutenir les entreprises, améliorer les conditions de vie des citoyens et promouvoir l’industrialisation du pays. Ce projet pourrait également contribuer à réduire la dépendance aux énergies fossiles et à promouvoir les énergies renouvelables.

Enfin, le Projet de la construction de l’hôpital spécialisé permettra d’améliorer les services de santé maternelle et infantile en Guinée. Il contribuera à réduire la mortalité maternelle et infantile, à améliorer l’accès aux soins de santé de qualité pour les mères et les enfants, et à renforcer le système de santé du pays.

En investissant dans ces projets, le gouvernement guinéen démontre son engagement envers le développement socio-économique du pays et le bien-être de sa population. Le CNT suivra de près la mise en œuvre de ces projets pour s’assurer qu’ils atteignent leurs objectifs et apportent des avantages durables à la population guinéenne.

Intervenant devant les conseillers du CNT, le Ministre Mourana SOUMAH a affirmé : « Je voudrais vous rassurer encore une fois de plus que les trois prêts sont accordés à des conditions concessionnelles. Le montant de 241 milliards de francs guinéens, accordé par la Banque Africaine de Développement pour le projet PADDAMAG par exemple, est à rembourser sans intérêt, sur une durée de 50 ans et avec un différé d’amortissement de 10 ans. Les seules charges liées à ce prêt sont le frais de service de 0,75% et la commission d’engagement de 0,5%. Quant au prêt de l’Agence Française de Développement sur le projet PAAEG, le taux d’intérêt appliqué est de l’ordre de 0,42% par an en plus des frais et commissions. 

Ces différents coûts sont certainement importants au vu de la rareté des ressources et des crises multiformes qui sévissent dans les économies en développement comme la nôtre. Cependant, les retours sur investissement des projets récemment plaident, on ne peut plus éloquemment, en faveur des projets en cours de conception. En effet, selon des études en cours de l’Institut National de la Statistique, les investissements dans le secteur de l’agriculture ont largement contribué à la réduction des importations de produits de grande consommation et à la création d’autres sources de revenus. 

Honorable Président du Conseil National de la Transition,

Honorables Conseillers Nationaux,

 C’est le lieu et le moment de vous rassurer de la transparence et de la traçabilité des ressources mobilisées au compte de ces projets. En effet, les fonds alloués à ces projets seront décaissés conformément aux règles et procédures en vigueur, répertoriées dans les manuels des décaissements. Les dépenses se feront soit par paiements directs aux prestataires de services et fournisseurs de biens, soit sur le compte spécial du projet, soit par remboursement. Les décaissements prévus sur la contrepartie guinéenne se feront conformément aux règles et procédures nationales d’exécution budgétaire. J’ai donné une instruction ferme pour la priorisation des différentes contreparties.

Pour terminer, permettez-moi de vous exprimer, au nom de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Général de Corps d’Armée Mamadi DOUMBOUYA et de Son Excellence Monsieur Amadou Oury BAH, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, nos sincères remerciements au Président du Conseil National de la Transition et à l’ensemble des Conseillers Nationaux pour l’importance que vous accordez à l’examen de ces deux projets d’Accord de financement qui, une fois ratifiés, permettront au Gouvernement de poursuivre ses actions d’amélioration des conditions de vie de nos populations. »

Daouda BAH, Service Communication, Relations Publiques MEF.

Article précédentPôle Economique : Rencontre interministérielle de partage autour du Document de Cadrage Budgétaire à Moyen Termes (2025-2027) en élaboration.
Article suivantPartenariat : Séjour de travail d’une mission de haut niveau, conduite par 2 Vice-Présidents du Groupe de la BAD en Guinée.