Le Ministre de l’Économie et des Finances, Mourana SOUMAH a donné à Matam Conakry, le coup d’envoi des épreuves de l’examen du Certificat d’Études Primaires Élémentaires (CEPE)

100

C’est l’école Primaire Hadja Mafory Bangoura à la SIG Madina qui a été le théâtre du lancement officiel, le lundi 10 juin 2024 de l’examen d’entrée au collège. Les épreuves ont été lancées par le Ministre de l’Économie et des Finances en présence du Chef de Cabinet du MEF Mr Morlaye SOUMAH, de nombreux enseignants, élèves et encadreurs.


L’examen du CEPE, qui marque la fin des études à l’école primaire, est une étape cruciale pour les jeunes élèves. Il représente leur première expérience de passage d’un examen officiel et les prépare à la suite de leur parcours scolaire.

Pour l’occasion, le Ministre Mourana a prononcé une allocution, soulignant l’importance de cet examen dans la vie des enfants et l’engagement du Gouvernement à garantir un enseignement de qualité pour tous. Il a également salué le travail des enseignants et des familles dans la préparation des écoliers.

Les épreuves du CEPE ont débuté immédiatement après les mots du Ministre. Les élèves ont fait preuve de concentration et de sérieux dès le début de l’épreuve, démontrant ainsi leur préparation rigoureuse.

Le Ministre Mourana SOUMAH a ensuite visité les salles d’examens, apportant encouragement aux écoliers. Il a également exprimé sa confiance quant aux résultats de ces épreuves, les félicitant pour leur travail assidu tout au long de l’année scolaire.

Le lancement réussi des épreuves du CEPE à l’école Primaire Hadja Mafory Bangoura de SIG Madina, témoigne de l’importance accordée à l’éducation par le gouvernement. Cela rappelle également aux élèves l’importance de l’effort et du travail pour atteindre leurs objectifs. Félicitations à tous les élèves pour leur participation et bonne chance pour leurs résultats.

Service Communication, Relations Publiques MEF.

Article précédentRéunion de la Mission d’Appui à la Mobilisation des Ressources Intérieures (MAMRI) : Un pas vers une autonomie financière