Le ‘’mémorandum Economique Pays’’ produit par la Banque mondiale partagé avec la partie guinéenne à Conakry.

117

Ce fut une séance de travail, faite de partage, d’échanges francs et fructueux… la rencontre, le vendredi, 22 septembre 2023 dans la salle de conférence du MEF, consacrée à la présentation de l’étude intitulée, « Mémorandum Economique pays de la Guinée » produite par le staff de la Banque mondiale en charge du ‘’Dossier Guinée’’.

A l’entame de séance, le Secrétaire Exécutif de la CTSP, Sidi Mouctar Dicko a rappelé les objectifs de cette mission, conduite par Mme la Directrice des Operations à la Banque Mondiale pour la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Togo et le Benin, Marie Chantal Uwanyilingara et qui fait suite justement à la visite de travail effectuée récemment en Guinée par le Vice-Président de la Banque Mondiale pour l’Afrique de l’ouest et du Centre, Ousmane Diagana.

Après cette introduction sommaire, il reviendra au staff de la Banque de présenter les grands et articulation de ce  »Memo pays », les secteurs touchés par l’études et l’ébauche de la matrice de réformes socio-économiques à déployer pour accompagner la Guinée dans son élan de développement.

Mme la Directrice des Opérations à la Banque Mondiale pour la Guinée a d’emblée salué les autorités guinéennes pour l’accueil et les facilités accordés ainsi que la disponibilité des cadres et techniciens lors des rencontres techniques sectorielles d’échanges. Marie Chantal Uwanyilingara a par la suite, souligné et félicité le Gouvernement pour les efforts, les réformes et performances macro-économiques réalisés en dépit du contexte national et international contraignant. La Cheffe de mission de la Banque fera allusion au taux de croissance affiché par la Guinée : « nous devons voir ensemble, quelle politique à déployer afin que le taux de croissance affichée par la Guinée puisse impacter la réduction de la pauvreté… maintenant que le cadre macro-économique est assez robuste, nous allons voir avec vous, quelle matrice de reformes socio-économique à identifier afin d’appuyer une croissance inclusive et durable » renchérira, Marie Chantal Uwanyilingara.

L’exposé liminaire de la Cheffe de mission relèvera également le fait que cette croissance soit portée par le secteur minier : « La Guinée doit être fière de cette situation … pourquoi pas devenir l’Australie de l’Afrique ; mais il faudra faire en sorte qu’une bonne gestion des revenus issus de ce secteur minier porteur de croissance, puisse impacter le développement socio-économique du pays. » soulignera-t-elle en guise de conseils. Un survol de la situation des autres secteurs non miniers qui devraient également contribuer efficacement à la bonne tenue de la croissance a été fait par le staff de la banque notamment sur les défis et opportunités des infrastructures (énergie, eau, routes), des télécommunications, des transports, du secteur agricole et du capital humain (santé, éducation, protection sociale).

Au regard de l’amélioration du cadre macro et fiscal, le mémo économique pays de la Banque Mondiale présenté suggère à la partie guinéenne « de maximiser la mobilisation des revenus issus du secteur minier et de s’assurer que les ressources disponibles sont allouées aux secteurs (de forte productivité) susceptibles de créer des emplois et lutter contre la pauvreté, en investissant dans le capital physique et humain. » conclura,, Mme Christine du groupe des experts de Banque Mondiale.

En réponse, le Ministre de l’Economie et des Finances, gouverneur pays auprès de la Banque Mondiale se réjouira de la présence de cette mission de la Banque en Guinée, témoignage de la qualité et de la vitalité du partenariat stratégique avec cette institution. Pour Moussa Cissé les préoccupation de la Banque mondiale se recoupent avec celles du Gouvernement : « maintenant que la pays a changé de catégorie, notre objectif c’est comment faire en sorte qu’il se maintienne et avance durablement sur la trajectoire de développement durable et inclusif amorcée. » confiera t il.

Le Ministre de l’Economie et des Finances saluera à cet effet, l’appui constant et l’accompagnement soutenu du Groupe de la Banque en vers la Guinée, rappelant de passage les efforts fournis et réformes engagées par le Gouvernement pour atteindre ces objectifs. Il citera entre autres : les reformes qui ont induit l’amélioration de la gestion macro-économique et des finances publiques, les efforts pour une maitrise des revenus du secteur minier avec l’instauration du prix de référence, l’injonction au rapatriement par les entreprises de 50% des revenus des mines, la construction des raffineries sur place, les efforts en terme de diversification de l’économie avec les gros investissement dans le secteur agricole, des routes, de l’énergie avec les barrages construits et bientôt l’amélioration du réseau de transport et de distribution de l’électricité assorti de la bonne gestion du secteur pour réduire la subvention.

Le Ministre Moussa Cissé fera également allusion aux projets en vue dans le secteur des télécommunications avec le 2-ème câble sous-marin attendu, le développement et la valorisation de l’économie numérique avec les actions d’envergures dans le processus de digitalisation des services en Guinée sans oublier la stratégie d’appui et d’accompagnent du secteur privé afin qu’il contribue davantage au développement socio-économique du pays.

Le Ministre Gouverneur pays n’a pas manqué par ailleurs de souligner l’impact des effets du changement climatique sur la Guinée : « un pays, château d’eau de l’Afrique Occidentale, fortement impacté par les aléas climatiques et qui mérite d’être appuyé et accompagné pour la préservation de l’environnement, du cadre de vie des populations urbaines contre les inondation et celles rurales surtout en termes de systèmes d’irrigation agricole pour accroitre la productivité, en les mettant à l’abris des chocs climatiques »

Le Chef du Département de l’Economie et des Finances rassurera enfin, le staff de Banque Mondiale que « le Gouvernement guinéen prendra les mesures utiles et engagera les réformes nécessaires afin que les performances obtenues se ressentent dans le panier de la ménagère » affirmera, Moussa Cissé.

A noter qu’au cours de cette rencontre d’échanges, le Ministre de l’Economie et des Finances avait à ses côtés, ses collègues des Infrastructures, de l’Energie, de la Pêche ainsi que les hauts cadres des Finances, du Plan, du Budget et de la Banque Centrale.

A l’issue de ces échanges techniques, une mission d’experts de la Banque Mondiale reviendra en novembre prochain à Conakry pour boucler le Rapport pays et déboucher sur la stratégie pays à formaliser pour les prochaines années entre la Guinée et la Banque mondiale.

Service Communication, Relations Publiques MEF.

Article précédentLa mission ‘’staff Visit’’ du FMI en séjour de travail en Guinée
Article suivantMEF/ FMI : la mission du « Staff Visit » boucle son séjour de travail sur de bonnes notes au titre des consultations périodiques.