« La Guinée est un pays très important pour le Groupe de la Banque Mondiale » : Dixit, le Vice-Président Ousmane Diagana.

102

C’est sur des notes d’espoir pour un renouveau du partenariat stratégique et le renforcement du dialogue pays entre le Groupe de la Banque mondiale et la Guinée que le Vice-Président pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre à la Banque Mondiale, M. Ousmane DIAGANA et son staff  ont bouclé, mardi 18 juillet 2023, leur séjour de travail en Guinée.

Pendant 3 jours, cette mission de haut niveau, comprenant outre, le Vice Président Ousmane DIAGANA, Mme Marie-Chantal Uwanyiligira, la nouvelle Directrice des Opérations de la Banque mondiale en charge de la Guinée, depuis le 1er Juillet 2023, Mr Franz Drees Groos, Directeur General des Infrastructures de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre ainsi que Mr Issa Diaw, le nouveau représentant pays en Guinée ; cette équipe élargie aux experts et techniciens du bureau pays a eu des entretiens de haut niveau avec les Autorités guinéennes (le Chef de l’Etat, le Premier Ministre) en compagnie du Ministre Gouverneur pays auprès de la Banque, Moussa Cissé. La délégation de la Banque mondiale a également eu des échanges avec les cadres du cabinet du Ministère de l’Economie et des Finances, des Ministres des départements sectoriels couverts par le portefeuille de la Banque, des acteurs du secteur privé et de la société civile avant de conférer avec  les médias.

 Dans la salle de conférence du Ministère  de l’Economie et des Finances, pas moins de 13 ministres étaient présents lors des échanges techniques introduits et facilités par le Ministre Gouverneur pays, Moussa Cissé qui a salué cette visite et apprécié le soutien constant et multiple ainsi que l’accompagnement fort du Groupe de la Banque Mondiale au pays.

 

A l’occasion, le chef de Département de l’Economie et des Finances a fait une présentation sommaire du contexte, des efforts de mobilisation des ressources qui servent à des investissements de qualité dans les infrastructures, dans l’appui au capital humain, aux secteurs socio-économiques, tout comme la bonne tenue du cadre macro économique et monétaire, la gouvernance vertueuse des finances publiques ; en somme des performances  saluées par les partenaires techniques au développement. En témoigne, le récent classement de la Guinée dans la catégorie des pays à revenu intermédiaire.

Avec le nouveau contexte et les défis de développement qui se posent au pays, le Ministre Moussa a exhorté le Groupe de la Banque Mondiale à soutenir davantage la Guinée dans ses efforts de diversification de son économie, de renforcement du capital humain, d’accompagnement des projets impactant les segments de la population, la plus vulnérable à travers les filets sociaux et surtout dans le financement des infrastructures structurantes (routes, barrages, transports et énergies …).

Un plaidoyer  dans ce sens a été fait par les différents ministres qui ont présenté, tour à tour, leurs projets, les difficultés de mise en œuvre et, sollicité l’appui de la Banque pour d’autres projets dans le pipeline.

Pour sa part, après avoir présenté les hauts fonctionnaires qui l’accompagnent, le Vice Président Ousmane Diagana s’est dit très satisfait de refouler le sol guinéen…. “Un pays très important pour la Banque Mondiale” confiera-t-il, tout en louant la qualité et la solidité des relations de coopérations historiques entre la Guinée et la Banque Mondiale.

Ce faisant, le Vice Président de la Banque Mondiale, après avoir survolé le portefeuille actuel de l’ordre d’ 1 milliard 40 millions de dollars US, a souligné les goulots d’étranglement notamment la faible capacité d’absorption des ressources à corriger, les lourdeurs dans les procédures à simplifier (de part et d’autres) et la qualité de la gouvernance des projets à améliorer pour un meilleur rythme d’exécution… Mr Ousmane Diagana a salué l’instauration des contrats de performance et le suivi rapproché des projets par les différentes parties afin que ceux ci profitent davantage aux populations.  Le Vice Pdt Diagana a affirmé qu’en cette phase de changement pour une transformation en profondeur de l’économie guinéenne, “la Banque Mondiale répondra aux sollicitations de la Guinée pour accompagner la valorisation de son énorme potentiel et des opportunités de développement.”

C’est pourquoi, indiquera-t-il, “Le staff pays travaillera avec le Gouvernement suivant ces priorités de développement afin de formuler des stratégies à travers la préparation du Cadre de Partenariat Pays pour les 5 années à venir (2023  2028) socle de la nouvelle stratégie pays  et surtout,  élaborer des projets et programmes qui répondent aux besoins et attentes des populations guinéennes, les années à venir.”

D’ailleurs, la présence du Directeur régional en charge des Infrastructures à la Banque Mondiale, Franz  Drees Groos au cours de cette mission, témoigne de la volonté de l’Institution à accompagner le pays dans le financement de gros projets structurants d’infrastructures pour appuyer la croissance et impacter le développent du pays.

Toutes ces questions et grands axes de la coopération ont été abordés avec satisfaction et clarté, face aux médias, par le Ministre de l’Economie et Finances et le Vice Président de la Banque Mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

En définitive, cette visite couronnée de succès témoigne de l’engagement de la Banque à soutenir et à accompagner les efforts et reformes du Gouvernement pour une reprise soutenue d’une économie résiliente et performante. Des performances qui ont valu à la Guinée, l’amélioration de sa note CPIA et d’être classée récemment par cette Institution dans la catégorie des pays à revenu intermédiaire.

Pour mémoire, le portefeuille actif du Groupe de la Banque mondiale en Guinée comporte dix-neuf (19) Opérations dont 12 projets nationaux et 7 projets régionaux pour un engagement total de 1milliard 45 millions de dollars américains. Le taux de décaissement global à fin juin 2023, s’élève à 32 %.  Précisons que conformément à l’objectif de l’année fiscale 2022-2023 qui est de 20% de décaissement, le portefeuille a enregistré un taux de décaissement (au cours de cette période) de l’ordre  de 20.54% au 30 juin 2023. Ce résultat est l’aboutissement des efforts consentis suite à la signature des contrats de performance avec les responsables des unités de gestion des projets ainsi que le suivi rapproché de la gestion du portefeuille par les parties prenantes.

En ce qui concerne l’enveloppe “IDA 20” de 521 millions de dollars US, allouée en 2022 à la Guinée par la Banque mondiale, un montant de 176 millions de dollars a été tiré pour financer des projets au compte de la Gouvernance, de l’ANIES et de l’Appui aux statistiques nationales et régionales. De cette enveloppe, Un montant de 345 millions de dollars US est encore disponible pour être consommé d’ici 2025.   

Enfin, notons que depuis sa première intervention dans les années « 60 », les engagements de la Banque mondiale en faveur de la Guinée, au compte des projets et programmes achevés et ceux en cours d’exécution, se chiffrent à plus de trois (3) milliards de dollars américains tous secteurs confondus.

La visite de travail du Vice-Président pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre à la Banque Mondiale, M. Ousmane DIAGANA a pris fin le mardi 18 juillet 2023.

Service Communication, Relations Publiques MEF.

Article précédentGuinée/Banque Mondiale : Le Vice-Président Ousmane Diagana est en séjour de travail à Conakry. 
Article suivantMEF/DNIP : Revue des contrats de performance signés par les Unités de Gestion des projets d’investissements publics en 2023.