Discours de Monsieur Mourana SOUMAH, Ministre de l’Economie et des Finances entrant à l’occasion de la passation de service entre le Ministre sortant Monsieur Moussa CISSE

36

 

  • Monsieur le Ministre Secrétaire Général du Gouvernement,
  • Mesdames et Messieurs les Membres du CNRD,
  • Mesdames et Messieurs les Représentants des Institutions Républicaines,
  • Monsieur Moussa CISSE, Ministre de l’Economie et des Finances, cher frère,
  • Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,
  • Mesdames et Messieurs les Représentants des Partenaires Techniques et Financiers,
  • Mesdames et Messieurs les hauts cadres de l’Administration,
  • Distingués invités,
  1. Permettez-moi tout d’abord, en ces instants pleins de charge émotionnel, et au regard de l’ampleur des nouvelles responsabilités qui nous incombes, surtout en ce mois béni de ramadan, de rendre grâce à Allah, Le Clément, Le Très Miséricordieux pour ses bienfaits.
  2. Je voudrais ensuite, remercier du fond du cœur, les hautes autorités de ce pays, singulièrement, Son Excellence, le Général de Corps d’armées, Mamadi Doumbouya, Chef de l’État, Président de la République pour la marque de confiance qu’il a renouvelé en notre modeste personne, en me nommant aux fonctions de Ministre de l’Economie et des Finances, en cette période exaltante et déterminante de la vie de notre nation.
  3. Nous apprécions cette immense marque de confiance qui nous honore et qui nous engage. C’est pourquoi, je voudrais, ici et maintenant, renouveler et témoigner au Chef de l’Etat, le General Président Mamadi Doumbouya, toute ma reconnaissance et ma gratitude, qui vont aussi à l’endroit du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Mr Bah Oury.
  4. Permettez-moi d’assurer Monsieur le Président de la République et son Premier Ministre de ma ferme détermination et de mon engagement total à mettre en œuvre, la politique du Gouvernement dans les domaines économiques et financiers afin de mener à bien, les gros chantiers de la Refondation de l’Etat et de la Rectification Institutionnelle du pays.

  

Distingués personnalités et invités

Mesdames et messieurs

  1. En cet instant précis, je mesure l’ampleur des défis auxquels je suis confronté. Une seule ambition m’habite réellement, c’est celle de servir notre nation pour le bien-être des populations guinéennes.
  2. Excellence Monsieur le Ministre Moussa Cissé, Cher frère, je suis persuadé que ce choix qui m’honore est aussi à inscrire à votre actif. C’est la récompense du travail de qualité et de l’esprit d’équipe, que vous avez instauré et développé au sein de ce département.
  3. 7. Permettez-moi donc, de remercier Monsieur, le Ministre Moussa Cissé, pour les mots aimables à notre endroit, et surtout lui rendre hommage, pour le travail accompli.
  4. 8. Mr le Ministre, au nom du principe de la continuité de l’Etat, sachez que je m’emploierai à poursuivre les réformes engagées, à consolider les acquis, à améliorer et à renforcer les résultats engrangés par ce Département visant à améliorer la gestion des finances publiques et à amplifier le dynamisme de l’activité économique de notre pays.
  5. Notre objectif à très court terme portera, sur la résolution des problèmes liés à l’approvisionnement de notre pays en produits pétroliers et les solutions adaptées à la question de l’Energie.
  6. Ensuite, il faudra amplifier les efforts d’investissements publics pour la construction des infrastructures indispensables au bien-être de nos populations et au dynamisme de notre économie pour une croissance durable et inclusive. C’est pourquoi, la mobilisation des ressources internes et externes du Budget sera l’une de nos priorités.
  7. L’un des objectifs de notre action portera sur la nécessaire amélioration de l’environnement des affaires dans notre pays, au moment où nous rentrons dans la phase active de construction du projet Simandou, grâce au leadership de Monsieur le Président de la République. Nous devons tout faire pour que les entreprises nationales participent à l’œuvre de construction des infrastructures minières, ferroviaires et portuaires de cet important projet minier.
  8. En outre, nous devons préserver la stabilité du cadre macroéconomique en dynamisant les ressorts de la croissance, en poursuivant la réduction de l’inflation et en assurant une gestion prudente de nos finances publiques.
  9. Nos actions porteront spécifiquement sur la poursuite de la digitalisation et de la modernisation de l’ensemble de nos Directions. A ce titre, la consolidation et l’élargissement du champs d’action du Système Comptable Intégré de l’État (SCIE) par le développement des interfaces avec les Directions Générales des Impôts, des Douanes et la Direction en charge de la dette publique se poursuivront. Aussi, la dématérialisation des procédures de passation et de contrôle des marchés publics par la finalisation et l’opérationnalisation du E-PROCURMENT. Le renforcement de l’amélioration du SYGADE dans la gestion de la dette constituera un autre axe de la modernisation de nos Administrations. Nous devons nous engager à assurer l’apurement de la dette intérieure en nous libérant progressivement des petites dettes, puis des autres et ce, conformément à un programme rationnel d’apurement.
  10. Nous veillerons à l’intégration dynamique du Trésor dans le système de paiement national tout en assurant l’équilibre de la trésorerie et la qualité comptable des opérations financières de l’Etat. Il faudra aussi renforcer le contrôle à priori et à posteriori de la qualité de la dépense publique et conforter la surveillance de la gestion des Organismes Publics.
  11. Pour ce qui est de la gestion du portefeuille de l’Etat, la mise en œuvre des mécanismes d’analyse financière des entités publiques et la restructuration du portefeuille de l’Etat doivent être entreprises. La rationalisation des investissements publics par une meilleure intervention du partenariat public privé (PPP) sera un axe prioritaire. Dans ce cadre, l’identification des besoins de financements et la recherche des ressources optimales seront largement prises en compte.
  12. Conformément aux directives éclairées de Monsieur le Président de la République, une attention particulière sera accordée à la question du genre en offrant plus de chance aux femmes dans nos différentes structures.
  13. Si nous relevons le défi de la croissance économique dont les perspectives sont assez réjouissantes, la réduction des inégalités et l’élimination de la pauvreté demeurent des actions à mener.
  14. Toutes ces actions ne seront possibles que grâce au soutien et à l’implication de tous les cadres et agents du Ministère de l’Economie et des Finances.
  15. J’ai eu la chance d’évoluer au sein de Ministère durant les dernières années et je mesure l’importance et la valeur des ressources humaines dont nous disposons pour atteindre les objectifs qui nous sont assignés. 

Distingués personnalités et invités,

Mesdames et Messieurs

20. Avant de clôturer mes propos, permettez-moi de remercier donc, l’ensemble de mes collaborateurs de la Direction Nationale du Trésor et de la comptabilité Publique pour leur soutien et surtout, les membres du Cabinet, hauts cadres, agents et travailleurs du Département de l’Économie et des finances avec lesquels nous étions ensembles, (tous les jours sur le terrain) dans la mise en œuvre de la feuille route du Ministère de l’Economie et des Finances.

21. En ces instants solennels et mémorables, mes pensées vont aussi à mes amis, proches, parents, amis ainsi qu’à ma modeste famille. Naturellement j’ai aussi une pensée pieuse pour mes défunts parents ; que leurs âmes reposent en paix.

21. En cette année de résilience et d’efforts soutenus pour permettre à la Guinée de relancer pleinement et sereinement son economie éprouvée par les conséquences de l’explosion du dépôt central des hydrocarbures de Conakry, j’invite le cabinet, les hauts cadres et les travailleurs du Ministère de l’Economie et des Finances à se remobiliser et à se rassembler pour relever les grands défis de développement socio-économique.

22. Ensembles, unis et soudés, nous sommes convaincus, que nous saurons mériter de la confiance des hautes autorités de ce pays, pour créer des conditions propices et un environnement habilitant favorable à une croissance inclusive et partagée, socle d’un développement économique durable, conformément à la vision stratégique du Chef de l’Etat, le Général de Corps d’Armées, Mamadi Doumbouya.

23. Qu’ALLAH, le Tout Puissant et miséricordieux, nous inspire, guide nos actes et décisions…. sous le sceau de la responsabilité, de la redevabilité, de l’humilité et de l’efficacité dans l’action.

 

Dieu Bénisse la Guinée et les Guinéens !

 Je vous remercie !

Article précédentArrêt sur images: les femmes du MEF célèbrent la journée du 8 mars 2024
Article suivantMEF/ Mourana Soumah : Un manager émérite … Un technocrate chevronné au parcours solide et édifiant promu au poste de Ministre de l’Economie et des Finances