MEF INFO : Malado Kaba reçoit une délégation du Bureau du Québec à Dakar en mission à Conakry

281

La Ministre de l’Économie et des Finances a reçu ce mercredi 14 décembre 2017, M. Younes Mihoubi, directeur du Bureau du Québec à Dakar, et son équipe.

L’objectif de cette rencontre était pour le Bureau du Québec à Dakar (représentation diplomatique du Québec) de recueillir des informations sur le climat des affaires en République de Guinée afin de les diffuser auprès des entrepreneurs québécois désireux d’investir en Afrique subsaharienne, mais aussi de présenter les formations proposées par le Québec au niveau du renforcement des capacités.

Malado Kaba a commencé son propos en évoquant l’approbation du nouveau programme macroéconomique soutenu par le Fonds Monétaire International (FMI) qui représente un signal positif et consacre tous les efforts faits par la Guinée depuis sept (7) ans, en matière de gestion macroéconomique, de réformes structurelles et d’amélioration du climat des affaires. En effet, le programme appuiera le Plan National de Développement Économique et Social (PNDES) qui est désormais le cadre d’intervention de l’administration et des partenaires techniques et financiers.

L’approbation de ce programme intervient à la suite d’autres succès tels que l’accord stratégique signé avec la République de Chine et les promesses de financements faites à l’issue de la réunion du Groupe Consultatif à Paris en novembre dernier.

Pour la Ministre de l’Économie et des Finances : « la Guinée d’aujourd’hui offre un nouveau visage, avec une équipe rajeunie et féminisée, sous la houlette d’un Premier Ministre issu du secteur privé. C’est une équipe qui voit sa gestion axée sur les résultats.  Tous nos indicateurs sont au vert, cela dénote un certain nombre d’aspects positifs sur le plan macroéconomique . Par ailleurs, nous avons réussi à maintenir le cap de la croissance autour de 6,7%, après deux années difficiles. Cela montre que lorsque la Guinée s’engage à faire quelque chose, elle réussit à le faire ! Vis à vis des investisseurs privés, la Guinée a fait d’énormes progrès au niveau de l’amélioration du climat des affaires comme sa place au classement du Doing business le démontre. Il y a également de nombreuses avancées, notamment dans le domaine de la justice car un investisseur national ou étranger doit être rassuré en cas de contentieux, que le droit soit équitable et transparent ».

Concernant le renforcement des capacités évoqués par M. Mihoubi en début d’entretien, la Ministre de l’Économie et des Finances a insisté sur le fait qu’il s’agissait d’un point auquel elle accorde une grande importance car la Guinée a un réel besoin d’ouvriers qualifiés. L’expertise apportée par le Québec permettrait d’appuyer la mise en oeuvre de la politique de contenu local.