Le Chef de Cabinet reçoit en audience l’Ambassadeur de la Grande-Bretagne en Guinée

68

Monsieur Bakary Sylla, Chef de Cabinet du Ministère de l’Économie et des Finances a reçu en audience, le mercredi 6 septembre 2017, l’Ambassadeur de la Grande-Bretagne en Guinée, Madame Catherine Inglehearn. Les deux personnalités ont échangé autour du point d’étape relatif à l’adhésion de la Guinée au Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO).

D’entrée, son excellence Catherine Inglehearn a informé le Chef de Cabinet de sa participation à une réunion tenue il y a une quinzaine de jours, avec des organisations de la société civile disposées à devenir partenaires du gouvernement dans le processus d’adhésion au PGO. La diplomate britannique a ensuite exprimé son souhait d’aider le gouvernement guinéen à veiller au respect de la transparence budgétaire, un des critères d’adhésion au Partenariat pour un Gouvernement Ouvert.

En retour, M. Bakary Sylla en compagnie de Mme Saran Touré, Conseillère Technique du Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique a, au nom du Ministre de l’Économie et des Finances, Mme Malado Kaba, remercié Mme l’Ambassadeur pour l’intérêt qu’elle porte à ce programme. Plus loin, le Chef de Cabinet a réitéré la volonté d’adhésion au PGO de la Guinée, conformément à la lettre du Président de la République Professeur Alpha Condé.

Le Chef de Cabinet ajouta également que l’équipe gouvernementale travaillant sur le PGO proposera très prochainement une architecture organisationnelle qui sera soumise aux autorités guinéennes pour validation. Selon lui, cette démarche permettra d’amorcer le programme avec la mise en place d’un dispositif à deux étages : un comité de pilotage (interministériel) et un comité technique chargé de dérouler sur le terrain les critères du PGO.

Au terme des discussions, les deux personnalités ont convenu qu’il fallait rapidement entrer en contact avec International Budget Partnership, organisme collaborant avec les organisations de la  société civile afin d’analyser et influencer les budgets publics pour réduire la pauvreté et améliorer la qualité de la gouvernance.

Pour rappel, le Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO) a été lancé en 2011. L’initiative internationale réunit des réformateurs engagés à rendre les gouvernements plus ouverts, responsables et réceptifs aux attentes des citoyens. Le partenariat compte à ce jour 75 gouvernements, des milliers d’organisations de la Société Civile ainsi que des représentants des milieux universitaires et du Secteur Privé.